Analysez vos mots-clefs avec chatGPT

Analysez vos mots-clefs avec chatGPT

Aaah, la recherche de mots-clefs...

En la matière, chacun y va de sa petite méthode pour essayer d'identifier ce que tapent en priorité les internautes sur ce bon vieux Gougle.

Certains ont des process bien huilés, comme Axel.

D'autres sont un peu plus foutrac et lancent un tas de moulinettes Ubersuggest.

En tout cas, pour les habitué·es, on s'aperçoit vite que cet exercice est aussi utile en SEO qu’en (content) marketing.

Ben oui : derrière les mots-clefs, on a l'intention utilisateur, et derrière l'intention utilisateur... on a littéralement des infos sur les problématiques ou les motivations des prospects lorsqu'ils recherchent tel service ou tel produit !

Aujourd'hui, je vous propose de faire un petit exercice qui vous permettra :

  • De connaître un peu mieux vos visiteurs, vos prospects, vos clients ;
  • D'identifier leurs besoins, leurs problématiques et leurs attentes vis-à-vis de vos services ou de vos produits.

Et tout ça grâce à des mots-clefs et à un retraitement des datas à l'aide de chatGPT 😎

On y va ?

Ebook : Des contenus qui vendent avec la data

Découvrez comment je construis mes stratégies éditoriales à l’aide de plusieurs sources de données afin de balayer autant que se peut les besoins ou les problématiques de vos clients.

L’ensemble est synthétisé au sein de plusieurs profils adossés aux différentes étapes de conversion existantes, afin de prévoir des contenus pour chaque étape de votre parcours client.

Spoiler : je sais que je suis l'un des rares à avoir cette approche ultra efficace, aussi utile en SEO qu'en content marketing.

Sacrebleu, je télécharge céans !

Les mots-clefs, c'est encore utile en 2024 ?

Ah, excellente question bizut, merci de l'avoir posée.

Au risque de vous surprendre (ou pas), saviez-vous que les mots-clefs ont aujourd'hui beaucoup, beaucoup moins d'importance que l'intention de recherche de l'utilisateur ?

💡
Depuis le rachat de Freebase en 2007 et le lancement de Colibri en 2013, Google n’est plus un simple index de résultats de recherches : le moteur est devenu un graphe où les informations sont reliées les unes aux autres par des relations sémantiques complexes.

Mieux encore, l'on parle même aujourd'hui de moteur de réponse, voire de moteur d'assistance, rien que ça !

Dans les faits, Google ne se fonde plus sur des mots-clefs pour interroger les contenus : les résultats affichés à l’utilisateur, lorsqu’il effectue une recherche, sont le fruit d’une interprétation sémantique, et donc d’une interprétation de son intention de recherche.

Ainsi, les pages que Google présente à l’internaute répondent à son besoin, et non aux mots-clefs contenus dans sa requête.
D'accord, c'était très bien ce petit point histoire, mais est-ce à dire qu'on se contrefout des mots-clefs, maintenant ?

Halte là jeune écrevisse, ce n'est pas ce que j'ai dit : j'indique simplement qu'ils ont dorénavant beaucoup moins d'importance que par le passé...

D'ailleurs, tenez, j'ai des statistiques intéressantes à vous montrer.